Presse et médias ...
Retour
Télévision régionale
Passage à FR3 Côte d'Azur, à propos du Salon du Livre de Mouans - Sartoux, le 6 octobre 2000, en contrepoint à Patrick Raynal.
RENCONTRE AVEC
Sergueï Kolesnikov

Grasse  NICE-MATIN - 7 janvier 2001

Un homme à double fonction ! Sergueï Kolesnikov, professeur agrégé de sciences économiques et sociales au lycée Amiral, vient de publier son premier ouvrage : " Le Dossier AK 47 ou les dernières vacances du KGB ". Ce livre est l'aboutissement d'un rude labeur puisqu'il est issu des recherches effectuées par l'auteur pour sa thèse de doctorat. Il nous offre ainsi un polar hors normes, comme il se plaît à le souligner. Mais, ne nous méprenons pas, il ne s'agit aucunement d'un roman à thèse. Il tend simplement à mêler différents genres. Sous une trame d'action, on retrouve une histoire romantique, la trace de faits historiques, et une conclusion à l'allure d'essai philosophique...

Sergueï Kolesnikov est un écrivain attiré par les relations internationales, la géopolitique et l'espionnage ; ce roman répond à ses ambitions, à ses goûts.
Un livre qui ravira les amoureux de la Côte puisque l'action se déroule à Antibes-Juan-les-Pins. En 1989, à la veille de l'implosion de l'URSS, un officier du KGB a pour mission d'espionner un chercheur français, qui pourrait compromettre l'histoire du pays par sa relecture du Capital de Karl Marx. L'enquête confiée à l'agent russe le conduira vers la découverte d'un important complot de ligues fascistes internationales.

Professeur d'économie d'origine russe, il est l'auteur d'un livre d'espionnage " hors normes "
L'auteur tient avant tout à faire passer un message. Par ses écrits, il tend à réhabiliter la valeur de l'individu trop souvent enfouie dans le phénomène de masse. Bien qu'il soit spécialiste du marxisme, ses idées vont cependant plus vers la libération de l'esprit que vers la construction matérielle. Donner " la vérité des choses ", permettre l'ouverture de la pensée, s'exprimer paraissent être les préoccupations qui agitent cet ouvrage. C'est avec discrétion qu'il vient secouer profondément des conventions, un style de vie : "la dictature du politiquement correct, l'interdiction de réfléchir, etc.", selon notre auteur.
D'origine russe, attiré par ses sources, il nous offre également là un voyage autour de la Russie et de sa culture.
Ce roman "à la russe" est disponible dans de nombreux points de vente : chez Chachka Publications : à Nice (Fnac, Panorama du livre à Cap 3000),à Cannes (Fnac, Sorbonne), à Grasse.
Virginie BASSANESE
Grasse. Interview sur  AGORA FM 94.0- Le 22/11/2000 à 18h30
Antibes  NICE-MATIN - Dimanche 10 juin 2001

Il publie un premier roman d'espionnage dont l'action se déroule à Antibes-Juan-les-Pins.
Iconoclaste. Dans le petit monde de la littérature, le roman de Sergueï Kolesnikov " le dossier AK 47 ", fait un peu l'effet de la Perestroïka lancée par Gorbatchev dans l'ex-URSS.
Un vrai pavé dans la mare, puisque cette oeuvre " hors normes " se veut à la fois divertissante, et fidèle reflet d'une thèse de doctorat de l'auteur, professeur en sciences économiques et sociales à Nice.
" J'ai mis dix ans de ma vie à écrire ça, à partir de ma thèse sur la révision du Marxisme. A la Fac, on me disait incompréhensible, alors j'ai décidé de la valoriser à travers un polar! ".

RENCONTRE AVEC
Sergueï Kolesnikov
Photo Michel Tilmant
Sur fond de complot international fasciste, une enquête explosive du KGB, au cœur même d'Antibes-Juan-les-Pins ! Autant dire qu'après s'être heurté au conservatisme idéologique universitaire, Sergueï a dû essuyer l'intérêt...capital des éditeurs, soumis à la loi du marché eux aussi.

Un tempérament slave

" Je n 'ai subi que des refus parce qu'on jugeait mon roman trop riche, trop littéraire, trop tout. Aujourd'hui, j'en tire des titres de gloire, mais je suis surpris de voir que les éditeurs se réfèrent uniquement au lecteur lambda moyen pour publier un ouvrage ".
Qu'importe, l'homme a une volonté de fer, une abnégation proche de l'obstination, que ne démentent pas ses origines russes. Derrière ses petites lunettes et ses moustaches bien lissées, se cache un tempérament slave. La glace et le feu. " Je suis russe à 100 % par mon père et ma mère, réfugiés politiques en France, mais aussi à 100% de culture française même si je suis passionné à la russe, entier, ce qui m'a valu d'être éjecté à la Fac ".
On ne veut pas reconnaître son talent littéraire ? Qu'importe ! Sergueï lance une souscription et s'autoédite. " Depuis, toutes les portes s'ouvrent, comme par miracle ".

Une satire de l'éducation Nationale

Des salons du livre de Mouans-Sartoux à Toulon, en passant par les journées du livre méditerranéen d'Antibes ou une dédicace à St-Laurent, cet écrivain néophyte s'est taillé une petite réputation plumitive.
D'accord, son roman, qui tente de mêler réflexion philosophique, politique, espionnage, sentiments... pèche sans doute par excès de genres.
Mais Sergueï se corrige au fil de ses écrits. Avec sa nouvelle " Passé Simple ", libération de l'esprit critique d'un professeur désabusé, le voilà primé et publié par les éditions les Affolettes.
Dans cette droite ligne, il prépare un nouvel ouvrage, un conte satirique sur l'Education Nationale. Du vécu ! " J'aimerais bien me reconvertir tout à fait à l'écriture car j'en ai plus qu'assez de l'Education Nationale. Les élèves sont au bord de la guerre civile, où ceux qui ne veulent rien faire empêchent les autres de travailler sans qu'on ait les moyens de remettre de l'ordre ". Un franc parler qui résonne comme jadis... la Glasnost.

Alexandre CARINI
Sergueï Kolesnikov : " le dossier AK 47 ou les dernières
vacances du KGB " Editions Chachka, 240 pages
Haut de page